Text Size
23 Sep, 2017
  • Mise à jour du site dimanche 17 septembre 2017 à 20:55:47

Histoire de la guitare electrique

Imprimer E-mail

Catégorie : guitare electrique

A partir de 1910 la radio se développe. Quelques années plus tard, les laboratoires de la compagnie Bell mettent au point le premier microphone. Il devient alors possible d'enregistrer, de transmettre et de reproduire des sons sous forme d'ondes électriques. Un micro, un ampli, un haut-parleur et n'importe quelle voix de basse peut désormais couvrir un hall de gare. Pourquoi ne pas appliquer la recette à la guitare ? Un ingénieur travaille alors chez Gibson (site officiel Gibson) une des principales fabriques américaines d'instruments de musique.

Les premiers prototypes

Les premiers prototypes voient le jour les années suivantes dans l’usine Gibson, à Kalamazoo (Michigan). Le principe :

un petit microphone collé sous la table d'harmonie recueille le son de la guitare puis le transmet, via un câble, à l'amplificateur. Sur le papier, cela marche.

Mais bonjour la douche froide à la première écoute ! La guitare ainsi amplifiée sonne comme un concert de casseroles passé à travers un décodeur Canal Plus ! En attendant de sérieux progrès sur les microphones, les recherches sont abandonnées.

Première guitare commercialisée

Il faut attendre 1931 pour qu'une guitare électrique soit commercialisée. Le premier fabriquant est un Californien immigré en Suisse, Adolph Rickenbaker (lien wikipedia) . L'histoire ne sera pas ingrate, le fabriquant Rickenbaker (site officiel Rickenbacker) est aujourd'hui encore l'une des marques les plus prisées des guitaristes. Le modèle initial, mis au point par un musicien, Georges Beauchamp (lien wikipedia) et un ingénieur, Paul Barth, est loin du design des futures stars de rock n'roll. L'objet est baptisé "Frying Pan" 1 Frying Pan vignette« poêle à frire ». Aujourd'hui, la "Frying Pan" s'admire au musée Rickenbaker de Santa Anna.  Pourtant les musiciens habitués à appuyer leurs coudes sur une caisse aux hanches rebondies, ne savent pas comment se saisir de ce drôle de bout de bois. Ils devront attendre l'arrivée d'une guitare de compromis, équipée de microphones à barettes et d'une caisse de résonnance plus petite. C'est la guitare "electro acoustique".

 

Première demi-caisse, « l'Electro-Spanish » de Gibson

2 Gibson electro spanish vignette 

Avec elle, Charlie Christian (lien wikipedia) pose les premiers jalons de la guitare moderne dans l'orchestre de Benny Goodman (lien wikipedia) . Deux ans plus tard, le guitariste meurt de la tuberculose mais grâce à lui la guitare électro acoustique a fait son entrée en force dans le jazz.

 

Nouveau look

A la fin des années 40, de nombreux luthiers relancent la guitare plate dans le style de la poêle à frire. Les musiciens de la Country music prennent le pas. La première "planche", comme la surnomme ses détracteurs, est fabriquée en 1948 par Paul Bigsby (lien wikipedia) pour le guitariste Merle Travis (lien wikipedia) Mais le vrai succès commerciale de la guitare pleine, « solid body »en anglais, revient à Clarence Leonidas Fender (lien wikipedia) , qui lance en 1950 la Broadcaster3 Broadcaster vignette. Cette guitare est sobre, ses lignes sont belles, et elle est simple à fabriquer en grande série. Vite rebaptisée Telecaster 4 Telecaster vignette, elle va faire les beaux jours d'une musique rebelle qui pointe le nez : le rock n'roll. Des Shadows à Elvis Presley en passant par les Beatles, les Rolling Stones et son guitariste emblématique Keith Richards 5 Keith Richards vignette, la Telecaster en devient l'engin emblématique. Record de longévité, elle est encore fabriquée aujourd'hui.

 

Première basse électrique

En 1951, Leo Fender récidive en inventant la première basse électrique: la Fender Precision 6 Fender Precison Bass vignette. Exit les lourdes et encombrantes contrebasses. Trois ans plus tard, arrive la grande soeur de la Telecaster. Superbe innovation, la Stratocaster 7 Stratocaster vignette est équipée d'un vibrato, sorte de tige métallique accrochée au cordier. En appuyant dessus, le guitariste fait varier la hauteur des notes.

 

De plus en plus de fantaisies

Vers la fin des années 60, Jimi Hendrix (lien wikipedia Jimi Hendrix) ancien GI fraîchement revenu de l'enfer du Vietnam, fait vivre à l'instrument sa seconde révolution. Non content de jouer avec ses dents ou la guitare dans le dos, il pousse les boutons de son ampli à fond. Pour poivrer le tout, il torture le son de sa Stratocaster à l'aide d'un tas de boîtiers électroniques. Résultat: toute une génération suit les traces du maître. Les pédales d'effets 9 Pédales deffets vignette deviennent alors indispensables au guitariste rock

 

 

Bientôt naissent les guitares à deux manches (Jimmy Page wikipedia du groupe Led Zeppelin)10 Jimmy Page guitare à 2 manches vignette un manche avec douze cordes, l'autre avec six. L'instrument bicéphale permet au joueur d'enchaîner un superbe accompagnement sur douze cordes et un solo sur six sans perdre de temps. La palme revient à Steve Vaï 11 Steve Vaï vignettelien wikipedia), avec une guitare à 3 manches dont 1 inversé !… où encore à Rick Nielsen 12 Rick Nielsen guitare 5 manches vignette du groupe Cheap Trick, qui connu quelques succès vers 1980 avec un guitare à cinq manches !

 

 

 

 

 

 

Source :

http://www.clg-wallon-malakoff.ac-versailles.fr/travaux%20%E9l%E8ves/guitare%20%E9lectrique%20alexandre%20%203%B0C.pdf

wikipedia

audiofanzine

Septembre 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10:00
Hall Denfer, Saint-Maixent-l'École, France
Date :   9 septembre 2017
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30

Les visiteurs

Aujourd'hui9
Hier13
Semaine95
Mois545
Tout18498

Actuellement il ya 53 invités et pas de membres en ligne

Le Saxophone
La guitare
Le piano, source http://www.marcleseyeux.com/
Le Violon
Concert de fin de saison 2011-2012
La Trompette
La batterie
Concert saison 2011-2012
La flute